30/08/2008

Petite mouette

 

IMG_3253

23:08 Écrit par Petit cassis dans Photo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/08/2008

Attention, chat méchant !

IMG_2575

10:39 Écrit par Petit cassis dans Photo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Les séries télé

Voici enfin le message que vous attendiez sur les séries télé préférées de mémère...

Petit préambule : mémère n'a pas la télédistribution à la maison. On y regarde donc la Une, la Deux et Canal+ quand ce n'est pas codé. Pourquoi ce choix ? Pour 2 raisons : la première économique et la seconde parce que même en zappant ferme, il n'y a pas grand-chose à la télé le soir...

Une évidence : quand mémère est en congés, elle regarde bien sûr les feux de l'amour et Derrick sur la Une.

Pour les feux de l'amour, pas de panique, même après 6 mois, on comprend toujours l'histoire, vu la rapidité de l'évolution des dialogues ;-) Et ce n'est pas Sandrine qui me contredira...

Derrick, idem, vu le temps qu'il met à répondre au téléphone...

La vérité vraie maintenant ! Les deux séries fétiches de mémère sont le Caméléon et Profiler. Bon, d'accord, ce  ne sont pas de nouvelles séries, mais c'est culte !

Les dvd's sont d'ailleurs un peu usés... 

D'autres séries que mémère aime particulièrement : Babylon 5 (pas nouveau non plus...), Battlestar Galactica, Les Experts (mais pas trop...), FBI portés disparus, ... 

Dernière découverte en date : MI-5 sur la Une. Bah, oui, parfois, la Une passe de très bonnes choses ;-)

Mémère avoue : elle ne connaît pas les séries de Canal+ ou de RTL, comme desperate housewifes, lost, prison break, ... C'est pô bien, mais mémère vit avec cette honte ;-) Quand on fait des choix, il faut les assumer !

La prochaine fois, mémère vous parlera de ses dvd préférés... Vous verrez, ce n'est pas triste !

10:38 Écrit par Petit cassis dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/08/2008

Grrrrr

Mémère est un peu en colère...

Elle vient de rédiger un post sur les séries télé, mais skynet a décidé de déconnecter au moment de poster le message.

Pas de chance...

Mémère recommencera demain si elle en a le courage...

Grrrr !

00:12 Écrit par Petit cassis dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/08/2008

Petit ange

 

Petit_ange

18:28 Écrit par Petit cassis dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Devenir mère

Dans la vie, il y a des choses qui ne se commandent pas, il y a des choses qui ne se préparent pas, ... mais qui surviennent comme ça et il faut les apprivoiser.

Devenir mère fait partie de ces moments de la vie qui nous prennent par surprise.

La première grossesse de mémère s'est déroulée sans aucun problème : pas une nausée, pas malaise, pas de fatigue, pas un problème, rien ! Une grossesse de rêve, quoi.

Jusqu'à 7 mois, le bébé refusait de nous montrer s'il était une fille ou un garçon... à la grande joie de ses parents et au grand désarroi de ses grands-parents.

Mémère a beaucoup lu, s'est posé beaucoup de questions sur l'éducation, les valeurs à transmettre à son enfant, ... mais ce n'était pas "frénétique" car elle avait le sentiment tout au fond d'elle-même qu'elle saurait ce qu'il fallait faire le moment venu.

Mémère n'a jamais eu une grande confiance en elle. Elle doute beaucoup et pour un peu tout, mais pour cet enfant, elle a toujours su que tout se passerai bien et elle s'est fait confiance.

Enfin, presque...

Mémère avait pris la semaine de congé pré-natale car elle désirait garder son repos de maternité pour après l'accouchement.

La deuxième nuit de ses congés, mémère s'est réveillée en pleine nuit avec une sensation bizarre. rien de particulier, juste un sentiment que quelque chose se passait. Elle a dormi dans le salon pour ne pas réveiller papa.

Elle s'est encore réveillée quelque fois, pendant le reste de la nuit, avec le besoin d'aller aux toilettes.

Naïve comme tout, mémère a finalement pris une douche le matin, pensant que ces petites "fuites" étaient juste dues à la pression du bébé sur la vessie...

Mais comme c'était un peu stressant tout de même, mémère a téléphoné à la clinique. On ne sait jamais...

"Bonjour Madame, oui ... non, à mon avis, ce n'est rien. Passer nous voir, si vous êtes vraiment inquiète, mais on vous renverra certainement à la maison"

Mémère part donc jusque la clinique, sans prendre plus que son petit sac à main.

Arrivée là-bas, on l'installe dans une chambre, qu'elle a pu choisir. Aaah quel bonheur de prendre la meilleure chambre du couloir ! Petite visite de l'infirmière accoucheuse... et verdict...

"Ah, on vous garde ! La poche des eaux est fissurée et les risques microbiens sont trop grands pour le bébé. Installez-vous bien...  Je reviens dans une heure.

Gloups... Aïe... merde... mais rien n'est prêt ... ni la chambre du bébé, ni ses vêtements, ni mes vêtements, rien de rien. Mémère pensait avoir une semaine pour s'occuper de tout cela... Et ses copines qui lui avait de préparer sa valise à partir de 7 mois de grossesse. Elles vont bien se marrer !

Début d'après-midi, toujours pas de contractions. Allez, on va mettre la perf' pour accélérer tout cela.

Ah oui, fin d'après-midi les premières contractions se font sentir. Euh, c'est quand la péridurale ? (mémère vous a pas dit qu'elle était douillette ?)

Pas de péridurale avant que le col ne soit suffisamment ouvert. Et le problème, c'est qu'il ne s'ouvre pas ce foutu col. 

Les heures passent, les contractions sont de plus en plus douloureuses... Les infirmières changent et, pas de chance, pour la nuit, c'est une vieille fille un peu acariâtre, vous voyez le genre ?

Mémère se plaint des douleurs qui durent depuis plus de 12 heures maintenant.

Réponse de cette chère infirmière : "ce n'est rien, enfin. Arrêtez de vous plaindre, vous êtes une douillette".

On voit que ce n'est pas elle qui a des contactions à 11 sur une échelle de 1 à 10, toutes les 20 secondes...

A 3h du mat', enfin, la gyneco appelle l'anesthésiste pour la péridurale. Géniale, cette gynéco qui revient en pleine nuit un week end. Je ne la remercierai jamais assez. Au moins une qui m'a comprise...

En 15 minutes, les douleurs disparaissent et mémère s'endort un peu, dans un sommeil entrecoupé des visites de cette chère infirmière...

A 6h du mat', enfin arrivent les infirmières suivantes...

"Hé, salut, c'est encore vous ? vous n'avez pas encore accouché ?"

Ben non, presque 24h après mon arrivée, je n'ai toujours pas accouché. Mais mémère est contente de revoir cette gentille infirmière ;-)

A 7h30, les contactions sont de nouveau là et mémère hurle pour revoir l'anesthésiste... qui arrive dans les 5 minutes, chrono en main.

Ouffff...  Mais le col ne s'ouvre pas, rien n'avance, malgré les contractions...

A 8h30, le monitoring s'emballe, enfin, plutôt non : le coeur du bébé ralentit. Rien de grave, mais c'est pris au sérieux.

Avis de la gynéco, de l'anesthésiste, de la pédiatre, des infirmières...

La péridurale devient rachi-anesthésie et voici mémère embarquée en direction de la salle d'op'.  Tout va alors très vite. Incisions, tubes, ... la tête tourne...

Et à 9h15, petit ange naît par césarienne. Elle avait le cordon autour du cou et commençait à s'étrangler. Et puis c'est un gros bébé de presque 4kg... C'était la bonne décision.

Des larmes coulent sur les joues de mémère... Son petit ange est enfin là. On lui enlève déjà... mais c'est pour la retrouver quelques minutes plus tard.

Les infirmières sont là, très disponibles (c'est la seule naissance du week end) et très maternelles. La mise au sein se passe bien et mémère et petit ange s'apprivoisent au fil des heures.

C'est ça devenir une mère. C'est le bonheur de savoir que ce tout petit bébé dépend de vous, que c'est vous qui le nourissez, c'est la responsabilité de le faire devenir une bonne personne. C'est aussi perdre son ventre rond et déjà faire le deuil d'une première séparation, la première d'une longue série !

Pour tout l'or du monde, mémère ne reviendrait en arrière. Un enfant, c'est la réussite de soi...

18:23 Écrit par Petit cassis dans Famille | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/08/2008

Une femme parfaite ?

Est-ce cela qu'il faut être pour avoir la considération des personnes qui vous entourent ?

Mémère bosse à temps plein, a deux enfants de 4 et 2 ans, une maison à tenir, ... Elle cumule les emplois d'employée administrative, de maman, de femme de ménage (oui, elle fait tout chez elle, seule; pas de femme de ménage, pas d'aide) et d'étudiante (cours du soir 3 jours semaines). Et tout le monde trouve cela normal...

Un proche a dernièrement proposé à mémère de garder p'tit ange un vendredi matin, alors que mémère avait pris congé, pour nettoyer sa maison...

Est-ce à la propreté de l'évier de la salle de bain que l'on juge quelqu'un ?

Mémère a une vie "comme tout le monde"... mais visiblement, ce n'est pas encore assez pour qu'on lui accorde une quelconque attention.

En décembre dernier, au boulot, mémère a fait une 1ère mondiale, avec son équipe... on en a même parlé dans la presse... et personne n'en a parlé, pas un mot. Rien, nada, niente, schnol, nichts ! (non, mémère n'est pas polyglote)

Mémère a bossé 12h par jour pour y arriver, mais ça, c'est normal...

En mai dernier, mémère fait une fausse couche à 12 semaines. Et personne n'a été ému. "C'est pas grave"... ce sont les seules paroles réconfortantes qu'elle ait reçues.

Ah oui, c'est vrai, mémère est quelqu'un de fort, qui n'a pas l'habitude de se plaindre et de dire à tout le monde qu'elle ne va pas bien. Alors, une autre catastrophe, elle la surmontera bien, non ? Et puis, ce n'est pas bien grave, elle a déjà deux enfants, mémère.

Ses parents ont divorcé, l'année dernière, mais ça non plus, ce n'est pas grave. Elle est adulte, mémère, et donc elle sait gérer la situation !

La vie de couple de mémère chancelle vachement pour le moment. Séparation ou pas ? Mémère ne sait pas...

Mais aujourd'hui, mémère, elle n'en peut plus. Rien ne va plus. Elle est transparente, personne ne voit sa douleur, son désarroi.

Et oui, mémère est certainement bête de vouloir encore et toujours faire plaisir à cette famille qui ne veut pas d'elle... Elle est bête de choisir une tenue hors de prix, juste pour suivre les autres moutons. Elle est bête de toujours faire 50 km pour conduire ou aller rechercher ses enfants chez leurs grands-parents. Elle est bête de proposer des ballades avec les enfants. Elle est bête, oui, mais elle a tellement besoin d'une famille pour ses enfants... Elle veut que tout soit bien pour eux.

Mémère a perdu son frère alors qu'il avait à peine 20 ans. Il s'est suicidé, sans nous dire pourquoi. Elle en soufre toujours, mais en silence, sans jamais rien dire, parce que pour tout le monde, c'est de l'histoire ancienne.

Ohhh, bien sûr, mémère n'est pas parfaite. Elle a beaucoup de défauts et fait beaucoup d'erreurs dans sa vie, mais elle les assume ses erreurs et elle vit avec. Elle n'est pas une épouse parfaite (oui, on sait, elle n'est pas mariée...), elle n'est pas une mère parfaite, elle n'est pas une fille parfaite, et encore moins une belle-fille parfaite... mais elle fait ce qu'elle peut avec ce que le vie lui donne.

Alors, faut-il être une femme parfaite pour qu'on ait un peu de considération ????

13:07 Écrit par Petit cassis dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |